Dans les années 1980, Jean Lavédrine, professeur d'anglais et Président de l’Université Grenoble 3, crée le CRTF (Centre de Recherches Thématiques et Formelles) pour réunir l’ensemble des chercheurs de langues de l’université. En 1990, il passe le relais à Michel Moner, professeur d’espagnol, qui crée l’ILCE - Institut des langues et cultures d'Europe (entre-temps, les italianistes et les anglicistes ont pris leur autonomie, sauf pour la traduction spécialisée, qui demeure au sein de l’équipe). Michel Lafon (professeur de littérature argentine, membre junior de l’Institut Universitaire de France) prend le relais en 1996 et ajoute le « A » d’Amérique.
En septembre 2014, sous la direction d’Almudena Delgado Larios, professeur d’espagnol, est créé l’ILCEA4 (Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie), un laboratoire qui résulte du regroupement de deux équipes d’accueil : le CEMRA (EA 3016) et l’ILCEA (EA 613). Le CEMRA (Centre d'Etude des Modes de la Représentation Anglophone) a été reconnu équipe d’accueil n° 3016 en 2001. Il a été créé par Patrick Chézaud, professeur d’anglais, à partir de deux unités existantes, le CREA (Centre de recherche en études anglophones) créé par le professeur Pierre Morère, puis dirigé par André Muraire, François Chevillet et enfin Monique Curcuru, et le programme pluriformation en Langues et Cultures anglophones dirigé par le professeur Hélène Greven.

Sous la direction d’Almudena Delgado Larios apparaissent les axes transversaux qui sont appelés à structurer et développer la recherche au sein du laboratoire. En janvier 2017, le nouveau directeur, François Genton, professeur d’allemand, poursuit cette politique, encourageant les chercheurs à créer des projets de recherche susceptibles d’obtenir des financements externes au niveau local, national et international.