ColloqueRecherche

Traducteurs à l’œuvre : approches ergonomiques des pratiques professionnelles et des formations de traducteurs

5 mars 2015 - 6 mars 2015
affiche-colloque-traducteur-oeuvre.jpg
à partir de 8h45
Ce colloque international est organisé par l’unité de recherche ILCEA4, notamment par son Groupe de recherche multilingue en traduction spécialisée (GREMUTS), en coopération avec l’Institut de traduction et d’interprétation (IUED) de l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), avec le soutien de l’Association française des formations universitaires aux métiers de la traduction (AFFUMT) et de la Société française des traducteurs (SFT).
La traduction est désormais considérée comme un système complexe englobant non seulement des acteurs et des compétences multiples mais aussi des interactions homme-machine et des facteurs environnementaux. Les traducteurs professionnels doivent remplir une multitude de tâches qui exigent des compétences linguistiques de compréhension et de production, des compétences avancées en extraction et gestion de l’information et un haut niveau de compétence dite instrumentale pour à la fois interagir avec les clients, manipuler des outils, sélectionner les sources d’information et gérer les contraintes organisationnelles. Ils travaillent dans l’urgence et évoluent dans un environnement de plus en plus informatisé, conçu pour augmenter la productivité, améliorer la cohérence et réduire les coûts. Les différents facteurs qui ont une influence sur le travail, le bien-être, l’identité et le perfectionnement des traducteurs méritent d’être analysés. Pour aborder l’activité du traducteur au travail, la perspective ergonomique fournit un cadre pertinent qui permet d’analyser les aspects cognitifs, physiques et organisationnels des pratiques professionnelles et de la formation initiale ou continue.

En 2010, l’université Stendhal a organisé à Grenoble un colloque qui a ouvert la voie à l’exploration des nombreuses interfaces entre la traduction et l’ergonomie. Cinq ans plus tard, il est temps de faire un bilan et d’étudier comment la situation a évolué d’un point de vue ergonomique, que ce soit au niveau des recherches en traductologie, des pratiques professionnelles ou de la formation des traducteurs.

Le principal objet du colloque est la traduction professionnelle vue sous l’angle de l’ergonomie ainsi que les implications de cette perspective sur les pratiques professionnelles et sur la formation. Il s’agit d’étudier la façon dont les nouvelles conditions de travail et les modifications de l’environnement professionnel influent sur les traducteurs et sur leurs performances, et comment ces changements peuvent être abordés aux différents niveaux de la formation initiale ainsi qu’en formation continue.

Les axes du colloque sont les suivants

1. Ergonomie cognitive, physique ou organisationnelle appliquée à la traduction : impact sur l’activité traduisante, sur les processus cognitifs et l’organisation des tâches ; pratiques et problèmes liés à l’interface homme-machine ; approche critique des outils d’aide à la traduction ; ergonomie cognitive et intégration des connaissances ; aspects ergonomiques de la traduction collaborative.

2. Impact ergonomique des technologies sur les traducteurs et leurs pratiques : problèmes physiologiques et psychologiques (et leur éventuelle remédiation) liés aux interactions homme-machine (conditions de travail, gestion du temps et des ressources, réactions émotionnelles, conséquences sur l’identité, l’autonomie et la responsabilité).

3. Effets des technologies et pratiques sur la qualité des traductions : impact des outils technologiques (TAO, TA, CMS, ressources informatiques, corpus, outils de reconnaissance vocale, entre autres) sur la productivité et les normes de qualité, du fait des problèmes ergonomiques liés aux technologies elles-mêmes (utilisabilité, par exemple) et aux processus organisationnels.

4. Formation des traducteurs et ergonomie : les questions d’ergonomie cognitive, physique ou organisationnelle dans la formation des traducteurs ; ergonomie des environnements de travail réels et virtuels pour les apprentissages centrés sur le produit, sur le processus, sur des corpus ou sur des projets collaboratifs.
 

Comité Scientifique / Academic Committee

Erik Angelone, Kent State University, USA

Maureen Ehrensberger-Dow, Zurich University of Applied Sciences ZHAW, Switzerland

Cécile Frérot, Université Stendhal Grenoble, France

Nicolas Froeliger, Université Paris VII Diderot, France

Elisabeth Lavault-Olléon, Université Stendhal Grenoble, France

Gary Massey, Zurich University of Applied Sciences ZHAW, Switzerland

Sharon O’Brien, Dublin City University, Ireland

Jean Soubrier, Université Lumière Lyon 2, France
 

Comité d’organisation / Organising Committee

Élisabeth Lavault-Olléon, Université Stendhal Grenoble

Claire Allignol, Université Stendhal Grenoble

Cécile Frérot, Université Stendhal Grenoble

Caroline Rossi, Université Stendhal Grenoble

Maureen Ehrensberger-Dow, Zurich University of Applied Sciences ZHAW, Switzerland

Gary Massey, Zurich University of Applied Sciences ZHAW, Switzerland

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle Jacques Cartier - Maison des Langues et des Cultures
Université Stendhal
Mis à jour le 2 juillet 2018