SéminaireRecherche

Les toxiques dans l'histoire et la fiction

le 5 décembre 2019
SEANCE REPORTEE A UNE DATE ULTERIEURE.
Nouvelle séance du séminaire des doctorants et jeunes chercheurs de l'ILCEA4 "Histoire et histoires".
Interventions de :

Bethsabée Goudal (Musée de la Poste, Paris) : Exposer les liqueurs et eaux-de-vie, l’exemple de l’exposition du “L’ivresse des sommets. Eaux-de-vie, liqueurs et autres breuvages des Alpes” au Musée dauphinois.

Irène Delcourt (CENA - EHESS) : Désintoxiqués. Du New York State Inebriate Asylum à Rikers Island : une première médecine publique de l’addiction à New York (1864-1925).

L’alcool, la drogue et le tabac sont souvent considérés comme des toxiques, présents à la fois dans l’Histoire et la fiction dont ils ont parfois changé le cours. Le statut des produits dits toxiques, ainsi que de ses consommateurs, a changé au fil du temps et des cultures : tantôt stimulants spirituels, antalgiques ou sources d’inspiration artistique, tantôt objets de trafics et facteurs de conflits, ils ont eu et ont toujours une place prépondérante dans certains milieux et une influence indéniable sur les sociétés actuelles. Leur consommation, distribution et traitement médiatique cristallisent de nombreux enjeux sociaux et alimentent à la fois les pages de l’Histoire et celles de la fiction. La représentation de ces toxiques dans les médias et l’art nous permet aussi d’analyser leur empreinte sur la culture de différents pays. C’est donc la notion même de toxicité, ainsi que ses implications, que nous nous efforcerons d’interroger durant ce séminaire.

Séance organisée par Silvie Ricouard (silvie.ricouard1@univ-grenoble-alpes.fr)

► Pour en savoir plus : https://thesart.hypotheses.org/581

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle G 209
Bâtiment Stendhal
Mis à jour le 22 novembre 2019