SoutenanceRecherche

Soutenance de thèse de Laurent Gallardo

le 19 juin 2015
doctorat-illustration2-18.jpeg
à 14:00
Petite salle des colloques - Université Stendhal Grenoble
Titre de la thèse : "Le théâtre en ses dehors. La poétique des intercesseurs dans l'oeuvre de José Sanchis Sinisterra".
José Sanchis Sinisterra met en oeuvre une poétique des intercesseurs qui déborde le drame conventionnel et l'entraîne vers son dehors, là où il est possible d'instaurer des zones de voisinage avec d'anciennes traditions théâtrales et d'autres domaines de création. Cette recherche passe par
l'actualisation d'un théâtre baroque populaire tel qu'il se manifeste en Espagne au XVIIème siècle. Il s'agit de revendiquer une conception carnavalesque du drame faisant échec au « bel animal » aristotélicien. En pratiquant l'adaptation, le dramaturge cherche également à confronter la
théâtralité à des oeuvres porteuses d'un renouveau formel au profit d'une déconstruction remettant en cause les procédés dramatiques traditionnels. Son intérêt pour l'écriture de Kafka participe de ce mouvement général : l'adaptation lui permet d'importer dans le champ théâtral une poétique du
discontinu qui déroge aux principes de cohérence, d'unité et de complétude de l'aristotélisme. Poussant cette recherche au-delà des limites littéraires, José Sanchis intègre également les sciences
(notamment la physique quantique et la médecine) à sa réflexion afin de faire évoluer les conceptions admises du temps, de l'espace et de l'observation. On remarque que ces trois notions,
qui sont celles que la physique quantique redéfinit en marge de la pensée cartésienne, sont généralement traitées au théâtre comme des réalités immanentes. La supposée unité de l'espace-temps marque un seuil au-delà duquel la forme théâtrale ose rarement s'aventurer. Or, c'est cette
frontière que le dramaturge souhaite repousser, en développant une représentation du monde inspirée de conceptions scientifiques. Celles-ci constituent dès lors un nouvel intercesseur à même d'alimenter cette déconstruction théâtrale.

Jury composé de :
Georges TYRAS, Professeur, Université Grenoble 3, Directeur de thèse
Carole EGGER, Professeur, Université de Strasbourg, Rapporteur
Jean-François CARCELEN, Professeur, Université de Montpellier 3, Rapporteur
Manuel AZNAR SOLER, Professeur, Universitat Autònoma de Barcelona, Examinateur

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Petite salle des colloques - Université Stendhal Grenoble 3
Mis à jour le 19 juillet 2018