ConférenceRecherche

Rencontre avec l’écrivain et journaliste Alfons Cervera

le 10 décembre 2014
alfons_cervera.jpeg
de 10h30 à 13h00
Salle des Conseils - Maison des Langues
« Littérature et engagement : formes et enjeux d’une écriture de la mémoire en Espagne »
À l’occasion de la parution en Espagne de son dernier opus, Tout au loin (Todo lejos, 2014), et de la compilation de ses romans de la mémoire, Les voix fugitives (Las voces fugitivas, 2013) l’écrivain Alfons Cervera (Valencia, 1947) présente son travail de romancier, fondé sur la recherche de formes narratives aptes à dire une certaine forme d’engagement, spécifique à l’Espagne actuelle : la récupération de la mémoire des vaincus de la guerre civile et du franquisme.

Après une période caractérisée par une écriture plutôt expérimentale, il négocie au milieu des années 90 un tournant éthique et esthétique crucial en résonance avec les préoccupations qui mobilisent alors le pays. D’où un cycle romanesque consacré à la mémoire de la guerre et de l’après-guerre civiles, que la critique espagnole qualifie de remarquable et d’exemplaire : La Couleur du crépuscule (1995), Maquis (1997), La Nuit immobile (1999), L’Ombre du ciel (2002), et Cet Hiver-là (2005).

Cette rencontre a lieu dans le cadre des cours de Master 1 et 2 Meef et Recherche, avec les étudiants desquels elle a été préparée.
 

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Salle des Conseils - Maison des Langues
Mis à jour le 11 juillet 2018