Journée d'étudeRecherche

Mobilisations collectives, mouvements sociaux et néolibéralisme en Amérique Latine. Retour(s) sur le Chili actuel

le 17 juin 2016
mobilisations_collectives.jpg
de 13h30 à 18h30
Grande salle des colloques, Bâtiment Stendhal, G (4e étage)

 
Journée d’étude internationale organisée par Franck Gaudichaud (ILCEA4) et Antoine Faure (chercheur associé à Pacte).
Movilizaciones colectivas, movimientos sociales y neoliberalismo en América Latina. Nueva(s) mirada(s) sobre el Chile actual.

Dans le prolongement de travaux et publications précédents et du colloque international (2013) « Chili actuel. Gouverner et résister dans une société néolibérale » (http://chili-neoliberal.sciencesconf.org), l’objectif de ce workshop international sera d’aborder – et de questionner - un processus devenu central depuis 2011 au Chili, suite notamment à l’émergence d’un puissant mouvement social pour l’éducation : la revitalisation partielle – et parfois contradictoire - de mouvements sociaux, syndicaux et indigènes, ce que l’historien Mario Garcés a pu nommer « réveil » de l’action collective, après plus de 20 ans de « consensus » politique post-dictatorial. Ainsi, les communications envisagées aborderont différents acteurs de l’espace des mouvements sociaux chiliens : salariés et syndicalisme ; étudiants (et leur rapport aux organisations politiques) ; femmes et féminismes, mouvements régionalistes, mais aussi les formes d'action publique néolibérale qui tentent de répondre au « mal être citoyen » croissant qui parcourt le pays. Les communications se baseront sur des travaux de terrains récents ou en cours, privilégiant le temps de débat et d’échange avec les chercheurs chiliens et français présents.

Langue : espagnol et français.

Entrée libre.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Grande salle des colloques, Bâtiment Stendhal, G (4e étage)
Mis à jour le 12 juillet 2018