SéminaireRecherche

Le mensonge en poésie

le 11 décembre 2020
de 10h30 à 12h30
Première séance du séminaire virtuel du groupe POIEIN : Poésie et innovation (CEMRA).

Nous entendrons à cette occasion : 

  • Olivier Brossard, Maître de conférences en littérature américaine à l’Université Gustave Eiffel et membre junior de l’Institut Universitaire de France : “L’air de mentir : mensonge et lyrisme chez Frank O’Hara”
  • Yves Gardes, Maître de conférences en littérature américaine à l’Université de Rouen : "The Impetus of Lies in Voltairine de Cleyre’s Poetry".

Vous trouverez les notices biographiques de nos deux intervenants ci-dessous. 

Pour y assister, veuillez envoyer au moins 24 heures auparavant un message à Nicholas Manning ( ) avec comme objet "Inscription au séminaire POIEIN", qui vous enverra par retour de mail le lien Zoom et le mot de passe. 

Au plaisir de vous y voir virtuellement, 

Caroline Bertonèche et Nicholas Manning
Co-organisateurs du groupe POIEIN: Poésie et innovation
CEMRA (Centre d’études sur les modes de la représentation anglophone)

Olivier Brossard est maître de conférences en littérature américaine à l’Université Gustave Eiffel. Membre junior de l’Institut Universitaire de France (2015-2020), il co-dirige le programme Poets & Critics (poetscritics.org). Co-fondateur de l’association franco-américaine double change, il est traducteur et directeur de la collection américaine des éditions joca seria.  Il a fait paraître des éditions critiques du Carnet du Vermont (joca seria, 2013) et du Serment du Jeu de Paume de John Ashbery (José Corti, 2015). Avec Pierre Alferi et Marc Chénetier, il a récemment traduit L’Autoportrait dans un miroir convexe de John Ashbery (joca seria, 2020).    

Yves Gardes est Maître de conférences à l’université de Rouen, où il enseigne la littérature américaine. Sa thèse de doctorat, soutenue en 2018, porte sur les paradoxes de la poétique dans l’oeuvre de Ralph Waldo Emerson et fait actuellement l’objet d’un projet d’édition. Il est l’auteur de divers articles sur Emerson, publiés dans la Revue française d’Etudes américaines, la Canadian Review of American Studies ou encore Textual Practice. Dans le prolongement de ses premières recherches, il s’intéresse désormais à la poétique anarchiste états-unienne en général, et à la poésie de Voltairine De Cleyre en particulier.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Mis à jour le 3 décembre 2020