Journée d'étudeRecherche

Littérature de femme vs littérature de «dame» dans le discours critique littéraire en Russie (XXe-XXIe siècles)

le 25 octobre 2019
Accueil à partir de 9h30
Journée d'étude organisée par le CESC (ILCEA4).
La journée d’étude organisée par le CESC (ILCEA 4) a pour le but de questionner la récéption du travail littéraire féminin par la critique russe du XXe-XXIe siècles. 
On réfléchira, entre autres, à des parallèles possibles entre les périodes marquées par l’essor de l’écriture au féminin en Russie, à savoir : fin du XIXe – début du XXe et fin du XXe – début du XXIe siècle. Même si le contexte historico-culturel et les circonstances du travail littéraire des femmes auteures n’étaient pas les mêmes, il est néanmoins possible de cerner certains traits communs : outre le nombre important de femmes qui prennent la plume à ces périodes,  on peut évoquer l’exploration par certaines femmes écrivains des questions tabous de l’existence féminine (vie intime, corps, accouchement, avortement) et la violence du discours critique qui ne cesse de parler de : littérature de bonne femme (бабская литература), littérature de dame ( дамская литература), confession gynécologique (гинекологическая исповедь), prose menstruelle (менструальная проза), JP (ЖП)... pour dévaloriser les textes de femmes et imposer ainsi un amalgame entre écriture au féminin et mauvaise qualité. 
Ce parallélisme permettrait non seulement de (r)établir des liens entre les deux époques en question, mais également d’examiner la formation et le fonctionnement du canon littéraire vis-à-vis de l’écriture des femmes, ce qui contribuerait à la réapparition des noms oubliés et leur accorderait peut-être un autre statut et une autre valeur artistique.

Comité d’organisation :
Maritchik-Sioli Youlia (UGA, ILCEA 4) et Shcherbakova Anna (UGA, ILCEA 4).

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Amphi MSH Alpes
Mis à jour le 24 septembre 2019