Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

ILCEA4 ILCEA4

Accueil > Membres


  • Version PDF

Annuaire interne de l'université Grenoble Alpes

Mis à jour le 1 décembre 2016

HERTA-LUISE OTT

Enseignant - chercheur
Professeur des universités
Discipline(s) : Langues et littératures germaniques et scandinaves

UPJV Amiens - Chemin du Thil

Tél. 03 22 82 89 55


Fonctions et responsabilités

Professeur des universités
Responsable du CAE (Centre Circulation savoirs et textes Allemagne/Autriche – France) au sein du CERCLL (Centre d’Études des Relations et Contacts Linguistiques et Littéraires)

Activités de recherche

Section CNU : 12e

Thèmes de recherche :
Littérature et société en Autriche du XIXe siècle à nos jours, poésie de langue allemande, histoire culturelle des pays germanophones.
Échanges et transferts littéraires et culturels : pays de langue allemande – France.
Mémoire et identité : identités individuelles et collectives.

Disciplines enseignées

Allemand (littérature, civilisation, histoire des idées, traduction)

Curriculum vitae

  • Professeur en études germaniques à l’université de Picardie Jules Verne depuis 2013
  • Maître de conférences à l’université Stendhal 1999-2013
  • Chargée d’enseignement à l’IEP de Paris depuis 1997
  • Professeur de collège/lycée, 1996-1999
  • ATER, lectrice d’allemand, université de Caen, 1988-1995
  • Professeur de lycée, Vienne (Autriche), 1986-1987


Diplômes :

  • Magister der Philosophie (= Magister en philosophie, matières : allemand et français pour l’enseignement secondaire), Université de Vienne, 1986
  • Doctorat nouveau régime, intitulé La constitution du sujet chez Ingeborg Bachmann et Marguerite Duras, Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, 1994
  • CAPES (allemand), 1996
  • Agrégation (allemand), 1997
  • Habilitation à diriger des recherches : L’individu face à la collectivité, la collectivité face aux individus. Contribution à une étude de la construction des identités individuelles et collectives en Europe centrale. Études germaniques XIXe et XXe siècles, Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3, 2011


Autres activités :

  • Participation à des colloques, congrès et journées d’étude (France, Europe)
  • Participation à des manifestations culturelles
  • Membre associé de l’I.T.E.M. (CNRS), équipe « Genèse & Autobiographie »
  • Participation au séminaire de l’Unité de recherche Paul Celan (ENS)
  • Participation au séminaire du CEREG (université Paris 3 et ANR) : Histoire des sciences humaines en Europe centrale (2009-2011)
  • Organisation du colloque international et interdisciplinaire « Penser le pluriculturel en Europe centrale - Aspekte der Plurikulturalität in Zentraleuropa » à l’université Stendhal (23-24 mars 2006)
  • Co-organisation du congrès Heimat : la petite patrie dans les pays de langue allemande, de l’Association des germanistes de l’Enseignement supérieur, du 24-26 mai 2007 à Grenoble, avec François Genton / Marc Béghin / Ursula Bernard / Sophie Bourgeois / Christian Eggers / Gaëlle Vassogne)
  • Membre du comité d’organisation du colloque international et interdisciplinaire Le conte : d’un art à l’autre. Adaptations et devenir des contes populaires en Europe centrale et orientale (XIXe et XXe siècles), organise à l’Université Stendhal Grenoble 3 du 13 au 15 novembre 2012.
  • Membre du jury Concours B/L de l’ENS (2002-2006)
  • Membre du jury de l’agrégation interne d’allemand (2007-2010)
  • Membre élu du Conseil scientifique de l’université Stendhal-Grenoble 3 (2008-2013)
  • Membre du comité éditorial des ELLUG (Éditions Littéraires et Linguistiques de l’Université de Grenoble) : représentante du Conseil scientifique (2012-2013)
  • Membre du comité de rédaction de la revue AUSTRIACA (Rouen)

Informations complémentaires :


Direction de recherche
Thèse en cours :

Christine Pototschnig : « Naissance d’une patrie imaginaire pour peuples opprimés dans l’opérette Le Baron tzigane ? L’idée de patrie dans l’opérette viennoise et française au tournant du XIXe siècle ».

Dernier projet :
27-28 novembre 2014 : colloque international et interdisciplinaire Perceptions du Congrès de Vienne : répercussions d’un événement européen (XIXe-XXIe siècle) organisé dans le cadre du CAE/CERCLL avec Geneviève Espagne et Anne Sommerlat, en collaboration avec Éric Leroy du Cardonnoy (université de Caen) à l’université de Picardie Jules Verne.

Principales publications

  • Littérature et vérité, Actes des journées d’étude de décembre 2003, dir. avec Guy Abel, Christophe Mileschi et François Gramusset (coordinateur), Les Cahiers de l’ ILCEA n° 7, 2004/2005, Université Stendhal-Grenoble 3.
  • Penser le Pluriculturel en Europe centrale, Actes du colloque « Penser le Pluriculturel en Europe centrale – Aspekte der Plurikulturalität in Zentraleuropa », mars 2006, dir. avec Marc Beghin, Chroniques allemandes n° 11, 2006-2007, Université Stendhal-Grenoble 3.
  • Heimat : la petite patrie dans les pays de langue allemande. Actes du congrès de l’Association des germanistes de l’Enseignement supérieur, 24-26 mai 2007, dir. avec François Genton / Marc Béghin / Ursula Bernard / Sophie Bourgeois / Christian Eggers / Gaëlle Vassogne, Chroniques allemandes, n° 13, 2009, Université Stendhal-Grenoble 3.
  • « Marguerite Duras et l’Indochine. La mémoire refoulée », Cahiers francophones d’Europe Centre-Orientale n°5-6, 1995, Y-a-t-il un dialogue interculturel dans les pays francophones ?, t. 2, p. 405-414.
  • « Echos du passé : quelques moments-clé de l’Histoire d’après-guerre vus par les caricaturistes français (1945-2000) », avec Ursula Bernard, Chroniques allemandes n° 9, 2001-2002, p. 229-254.
  • « ‘A ton encontre…. ‘ Figures du ‘tu’ dans la ‘Niemandsrose’ de Paul Celan », Marie-Hélène Quéval (coord.), Lectures d’une œuvre. Die Niemandsrose. Paul Celan, Nantes, Editions du Temps 2002, p. 189-204.
  • « L’Autriche mythique d’Ingeborg Bachmann », EUROPE n°892/893 (août-septembre 2003 - Ingeborg Bachmann), p. 52-67.
  • « Les délires verbaux de Josef Winkler - du cri à l’incantation rituelle ? » GERMANICA n°32/2003, Le fou dans les littératures de langue germanique au XXe siècle, p. 137-150.
  • « La littérature slovène en Carinthie », Cultures d’Europe Centrale, hors-série n° 2, AUX FRONTIERES : LA CARINTHIE. Une littérature en Autriche des années 1960 à nos jours, 2003, p. 29-43.
  • « ‘Nous sommes le semeur, la semence et le champ’: le chant ouvrier autrichien jusqu’en 1934 », Chroniques allemandes n° 10, 2003-2004, p. 199-219.
  • « Mythe fondateur et sujet sexué : filiations imaginaires chez Marguerite Duras, Ingeborg Bachmann, Marguerite Yourcenar », Françoise Rétif, Ortrun Niethammer (dir.) Mythos und Geschlecht – Mythes et Différences des Sexes. Deutsch-französisches Kolloquium, Heidelberg, Universitätsverlag Winter 2005, p. 51-71.
  • « Svejk dans le cinéma autrichien et le cinéma tchèque », Les Cahiers de l’ILCEA n° 8, 2006, De Hasek à Brecht : fortune de la figure de Chvéïk, p. 211-228.
  • « Le ‘renouveau slovène’ : naissance d’une conscience nationale à partir de la fin du 18e siècle », Chroniques allemandes n° 11, 2006-2007, p. 163-178.
  • « Der Einfluss von Übersetzungen auf den Bedeutungswandel fremdsprachiger Termini »,  Jean-Marie Valentin et Marielle Silhouette (dir.), Deutsch lehren und lernen im nicht-deutschsprachigen Kontext – Übersetzen im Kulturkonflikt, Akten des XI. Internationalen Germanistenkongresses Paris 2005, Band 3, Jahrbuch für Internationale Germanistik, Reihe A – Band 79, Bern, Berlin et al., Peter Lang 2007, p. 151-159.
  • « Franz Ernst Pipitz ou le XIXe siècle d’un intellectuel autrichien entre révolte et adaptation », in « Au nom de Goethe ! » Hommage à Gerald Stieg, textes réunis par Marc Lacheny et Jean-François Laplénie, Paris, L’Harmattan (coll. « Les mondes germaniques »), 2009, p. 123-134.
  • « ‘on peut tout raconter deux fois. en jaune ou en gris.’ La prose de Kathrin Röggla », Recherches germaniques 2009 (vol. 39), p. 99-117.
  • « Ingeborg Bachmann et Paul Celan : un dialogue intertextuel déséquilibré ? », Catherine Viollet & Véronique Montémont (dir.), Le Moi et ses modèles. Genèse et transtextualités, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, coll. « Au cœur des textes », 2009, p. 85-96.
  • « Maibäume und Maiglöckchen », Wolfgang Maderthaner / Michaela Meier (dir.), Acht Stunden aber wollen wir Mensch sein. Der 1. Mai. Geschichte und Geschichten. Wien, edition rot, 2010, p. 176 sq.
  • « L’État dont personne ne voulait ? Transitions démocratiques en Autriche au XXe siècle », ILCEA 13/2010, Les voies incertaines de la démocratisation. [En ligne], mis en ligne le 30 novembre 2010.  http://ilcea.revues.org/index897.html
  • « Ingeborg Bachmann : l’inscription de l’histoire du soi dans la fiction », Communication au colloque « Autofiction », dirigé par Claude Burgelin et Isabelle Grell au Centre Culturel International de Cerisy les 21-31 juillet 2008 à Cerisy-La-Salle. [En ligne], mis en ligne en 2010/2011. http://presses.univ-lyon2.fr/download.php?i2a=28
  • « Et les délicatesses ? Quelques observations sur la cuisine bachmannienne », Literarisches – Kulinarisches/Art littéraire – art culinaire. Austriaca n° 70, décembre-janvier 2011.
  • « Wanda et Libussa : la patrie - une affaire de femmes ? », Aline Le Berre, Angelika Schober, Florent Gabaude (éds.), Le pouvoir au féminin – Spielräume weiblicher Macht. Identités, représentations et stéréotypes dans l’espace germanique. Inspiré du 44e congrès de l’Association des germanistes de l’Enseignement supérieur, 19-21 mai 2011 à Limoges, (Collection Espaces Humains), Presses Universitaires de Limoges 2013, p. 139-155.
  • « Une longue histoire compliquée : l’accueil d’Ingeborg Bachmann en France », Valérie de Daran et Marion George (dir.), Éclats d’Autriche. Vingt études sur l’image de la culture autrichienne aux XXe et XXIe siècles, (Coll. « Travaux interdisciplinaires et plurilingues » vol. 23) Berne, Berlin et al., Peter Lang 2014, p. 281-300.
  • Version PDF

Rechercher

dans l'annuaire

ILCEA4 - Université Grenoble Alpes - UFR Langues étrangères
CS 40700 - 38058 GRENOBLE CEDEX 9 - Tél. : +33 (0)4 76 82 68 56