Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

ILCEA4 ILCEA4

Accueil > Agenda > Colloques


  • Version PDF

5e édition du congrès international Langues, cultures et médias en Méditerranée : Genres, goûts, odeurs et couleurs

Recherche

logo ILCEA4

logo ILCEA4

Colloque
du 23 au 25 octobre 2018
Fès
Maroc

Pour sa cinquième édition, le congrès international Langues, cultures et médias en Méditerranée prend comme thématique centrale de recherche Genres, goûts, odeurs et couleurs.

Pour rappel, les quatre précédentes éditions (2010, 2012, 2014, 2016) se sont focalisées sur les formes, les sens, les usages, les représentations et leurs développements, aussi bien dans la langue, le discours, les textes que les médias. S’inscrivant dans la continuité de ces thématiques, la cinquième édition s’intéressera aux notions de genres, goûts, odeurs et couleurs en Méditerranée.
Si l’on s’accorde à dire que ces notions, faisant d’abord partie du lexique, sont des phénomènes de perception, elles sont aussi des faits sociétaux et des constructions culturelles complexes en étroite relation avec les contextes culturel, temporel et spatial. Ce sont ces contextes qui font ces notions, ils leur donnent leurs définitions et leurs sens, construisent leurs codes et leurs valeurs, organisent leurs pratiques et déterminent leurs enjeux.
Traditionnellement connue comme carrefour du commerce et par la diversité de ses espaces, de ses individus et de ses groupes, la Méditerranée est réputée pour ses couleurs (la pourpre de Tyr, le bleu et le vert d’Egypte, le rouge de Pompéi, le safran de Mycènes, etc.), ses senteurs, ses saveurs, ses arômes, ses odeurs, ses épices, sa botanique, et son climat. Bref, une Méditerranée diverse, variée de par ses langues, ses cultures, ses relations, ses croyances, ses religions, ses patrimoines, ses mémoires, ses espaces, ses identités, voire son identité multilingue et pluriculturelle. Cette réputation a toujours été rapprochée de celle du Proche et Extrême Orient (la porcelaine et le thé de Chine, les épices d’Inde, etc.) et de l’Afrique (l’or, les plaques en cuivre du Bénin, la sculpture africaine, l’art nègre, etc.). C’est ce qui fait de la Méditerranée le bassin des civilisations anciennes et le lieu de rencontre de l’Orient et de l’Occident, du Nord et du Sud, de l’authenticité et de la modernité. Ces propriétés influencent les productions langagières et socio-culturelles individuelles et collectives et se concrétisent dans les représentations que les individus se font des genres, des goûts, des odeurs et des couleurs.
Cependant, en s’intéressant aux paramètres d’émergence, de développement, d’usages, de grammaticalisation et de lexicalisation des genres qui ont un impact direct ou indirect sur l’évolution des discours, des langues, des textes et des pratiques multiples et diversifiées, cette manifestation essaie aussi d’expliquer, voire de modéliser les processus de production et d’usage de la notion de genre. Cette notion, qui relève de plusieurs cadres théoriques et disciplinaires en sciences humaines et sociales, continue de susciter une pluralité de positions et de points de vue. C’est la raison pour laquelle, en plus d’insister sur le genre social, cette édition s’intéresse, pour donner du sens à cette notion, à l’étude des genres et aux pratiques des genres en littérature écrite et orale, en linguistique (analyse du discours, grammaire, morpho-syntaxe, phonétique, sémio-sémantique, pragmatique, psychologie linguistique et sociale, sociolinguistique et didactique des langues et des cultures), en sciences de l’information et de la communication, en archéologie, dans le domaine des arts, etc.

Ce congrès invite les chercheurs en sciences humaines et sociales (linguistique, littérature, archéologique, histoire, arts, sociologie, psychologie, sciences de l’information et de la communication, etc.) à venir discuter leurs travaux innovants et inédits dans ces domaines. L’objectif en est de :
- Poser la question du rapport des habitants de la Méditerranée et des régions limitrophes (route de la soie et des épices : principalement Iran, Inde et Chine) aux genres, aux goûts, aux odeurs et aux couleurs à travers l’étude des oeuvres et des sources discursives, textuelles, historiques et patrimoniales.
- Elaborer la « grammaire » de ces notions et mettre ainsi en relief ce qu’il y a, linguistiquement, de commun et de particulier.
- Examiner les manières dont les langues de la Méditerranée se sont approprié et ont décrit ces thèmes.
- Analyser l’expression médiatique, numérique et artistique des genres, goûts, odeurs et couleurs.

Enfin, le traitement des notions de genres, goûts, odeurs et couleurs dans les langues d’usage en Méditerranée et dans les régions limitrophes se fera en corrélation avec une réflexion sur leur prise en charge dans et par les pratiques socio-langagières, littéraires, artistiques et médiatiques. Au-delà des caractéristiques purement linguistiques, l’emploi de ces notions devrait refléter l’image de la Méditerranée comme espace de vie, de mixité, de diversité et de richesse culturelle. Ce congrès, en se focalisant sur les notions de genres, goûts, odeurs et couleurs, sera aussi l’occasion de s’interroger sur l’interculturel, sur l’identité et ses représentations dans les usages individuels et collectifs et leurs enjeux sur les pratiques et théories des genres.

Mis à jour le 28 mai 2018

  • Version PDF

à télécharger

Infos +

Lieu : 
Fès
Maroc

Responsable de l'événement : 

Rechercher

Une actualité

ILCEA4 - Université Grenoble Alpes - UFR Langues étrangères
CS 40700 - 38058 GRENOBLE CEDEX 9 - Tél. : +33 (0)4 76 82 68 56